Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Toilette bébé : vigilance sur les produits conçus avec du MIT

A cause de la note d’interdiction des parabènes reconnus comme perturbateurs endocriniens, les industriels ont remplacé ce produit par du methylisothiazolinone (MIT) pour conserver le produits de toilettes comme les savons, les shampoings et les lingettes nettoyantes ; les produits ménagers tels les liquides vaisselles et les nettoyants pour surfaces ; et le milieu professionnel n’est pas épargné.

Une recrudescence des cas d’allergie

Lors des Journées dermatologiques qui se sont déroulées dernièrement à Paris, la Société Française de Dermatologie a révélé le caractère hautement irritant et allergisant du MIT. Cette affirmation résulte de toute une recherche menée par son réseau de vigilance en dermato-allergologie qui confirme une hausse des cas d’irritations cutanées et d’eczémas à cause de ce nouveau produit. En tant que directrice exécutive de la dite société, le docteur Brigitte Roy-Geffroy met le point sur la fréquence des eczémas de contact. Un constat appuyé par le docteur Annick Barbaud, responsable du service de dermatologie du CHU de Nancy qui évoque des eczémas du visage « plus diffus en cas d'emploi d'une crème hydratante ou d'un savon contenant ce conservateur ». Chez les tous petits, des cas d’eczéma du siège ont été observé après utilisation de lingettes et le docteur Bardaud rapportait même des rares cas de gène respiratoires et d’irritation de muqueuses.

Les autres membres de la famille

Toujours en termes d’allergies cutanées, la dermatologue du CHU de Nancy a insisté sur le danger apporté par les tatouages provisoires au henné conçus avec de la paraphénylènediamine, un colorant noir initialement conçu pour les colorations capillaires.