Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Réactions des mères face à l’existence de composants toxiques dans les lingettes pour bébé

Depuis la polémique sur la viande de cheval, les consommateurs se font du souci pour leur santé et s’en remettent aux résultats des enquêtes effectuées par leurs représentants. Parmi ces derniers, le magazine 60 millions de consommateurs affirme que les lingettes pour bébé des grandes marques comme Nivea, Pampers, Carrefour, Mixa, Auchan ou Leclerc contiennent toujours du phénoxyéthanol, un composant toxique qui figure sur la liste noire publiée en juin 2012 par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) car il est capable de traverser la peau des enfants de moins de trois ans et ces derniers risquent des effets graves au niveau du foie et des globules rouges.

En réaction à cela, les mères s’expriment sur les forums des sites internet dédiés au bien être des mères et des enfants en dénonçant la présence des produits toxiques dans les lingettes pour bébé ou en adoptant des mesures radicales qui consistent à jeter toutes les lingettes et opter pour des produits plus sains qui ne contiennent pas de phénoxyéthanol, de parabène et de phtalates. Pour éviter d’exposer bébé à un danger de mort, les autres mamans optent pour les lingettes bio ou préfèrent en revenir aux bonne vielles méthodes des grands-mères : gant de toilette, eau, lingettes lavables ou coton pour nettoyer les petites fesses de leurs tous petits. Enfin, il y a les mamans qui sont prises au dépourvus et qui culpabilisent parce qu’elles ont utilisé ces lingettes toxiques depuis la naissance de leurs enfants à cause de leur simplicité et leur facilité d’usage, ce, tout en redoutant le degré de toxicité des couches jetables.